News for avril 2016

Révolution des Oeillets: le geste de Celeste Caeiro qui changea tout

Celeste Caeiro travaillait à l’époque de la Révolution dans un restaurant de la rue Braacamp, près de la Place Marquis de Pombal à Lisbonne. Le restaurant avait été inauguré le 25 avril 1973 et commémorait ce jour-là sa première année d’ouverture. Les gérants prévoyaient ainsi d’offrir un œillet à chaque cliente et un verre de Porto aux clients. Ce jour, malgré tout, comme se déroulait le coup d’état et que la situation était agitée dans la capitale portugaise, le restaurant décida de rester fermé. Les gérants demandèrent aux employés de rentrer chez eux et de prendre les œillets puisqu’ils ne pouvaient plus rien en faire. Chaque employé pris donc un bouquet d’œillets rouges qui se trouvaient dans l’entrepôt du magasin.

Rentrant à la maison, Celeste pris le métro jusqu’au Rossio et se dirigeait vers le Chiado, où elle tomba directement sur les chars des révolutionnaires. S’approchant d’un des chars, elle demanda à un soldat ce qui se passait. Celui-ci lui répondit: « Nous allons vers le Carmo pour emprisonner Marcelo Caetana (premier-ministre). C’est une révolution! ».

Le soldat lui demanda alors une cigarette, mais Celeste qui ne fumait pas, n’en avait pas. Celeste voulut donc lui acheter quelque chose à manger mais tous les magasins étaient fermés à 8h30. La seule chose qui lui restait à offrir était donc son bouquet d’œillets. Elle lui dit: « Si vous voulez, prenez cet œillet, cela s’offre à n’importe qui après tout ». Le soldat accepta et le mit immédiatement dans le canon de son fusil. Celeste continua à donner ses œillets à tous les soldats qu’elle rencontrait, du Chiado jusqu’à l’Eglise des Martyrs.

Rising — Aakash Odedra [ STEPS ]

Extrait de www.vernier.ch

Rares sont les danseurs capables de remplir la scène à eux seuls et de capter l’attention du public toute une soirée ; Aakash Odedra est l’un eux. Au cours des dernières années, le Britannique à l’énergie débordante qui avait suivi une solide formation de danse indienne classique s’est tourné vers diverses techniques de danse contemporaine pour devenir un artiste au vocabulaire gestuel d’une extrême variété. Rien d’étonnant donc à ce que les chorégraphes les plus divers aiment se laisser inspirer par Aakash Odedra. Le programme Rising, qu’il présente désormais en Suisse, ressemble à une pochette-surprise : il rassemble des oeuvres taillées sur mesure et signées par les grands noms de la chorégraphie. La soirée est complétée par une de ses propres créations, car le talent d’Odedra ne se limite pas à la seule interprétation

Date
Vendredi 15 avril à 20h

Lieu
Salle du Lignon
Place du Lignon 16
1219 Le Lignon

Description du prix
Plein tarif = CHF 30.-
AVS, AI, chômeurs, étudiants = CHF 20.-
Carte 20ans/20frs, carte gigogne = CHF 17.-
Enfants de moins de 10 ans = CHF 10.-

Posted: avril 15th, 2016
Categories: Agenda
Tags:
Comments: No Comments.

Voici ce que cette artiste contemporaine portugaise prendrait avec elle si elle était une réfugiée…

Joana Vasconcelos est sans doute l’une des artistes portugaises parmi les plus connues actuellement. Ses œuvres ont pour problématique principale la femme et sa place dans le monde. Elle recouvre ses œuvres d’un tricot particulier et coloré. Son travail artistique le plus célèbre est Marylin, un paire d’escarpins à talons de plus de deux mètres composée uniquement de casseroles et couvercles utilisés au Portugal comme marmite à riz.  Elle avait notamment présenté ses travaux à l’intérieur même du Château de Versailles en juin et septembre 2012.

joana-vasconcelos-versailles Le Portugal  a décidé de s’engager plus fortement aux côtés de l’Allemagne sur l’accueil des réfugiés, notamment pour inverser une croissance démographique extrêmement faible et pour repeupler l’intérieur du pays qui a souffert d’une émigration massive depuis les débuts de la crise économique de 2009.

Ce que je prendrais avec moi si j’étais réfugiée?

RTP, la chaîne de télévision publique, a décidé de lancer une brève série d’émissions « E se fosse eu » (Et si c’était moi) qui demande à des célébrités portugaises d’expliquer ce qu’elles prendraient comme matériel, souvenirs ou biens avec elles si elles venaient à quitter le pays en tant que réfugiées. La réponse de Joana Vasconcelos a fait un véritable buzz au Portugal, dans un pays où la différence entre les plus riches et les plus pauvres, sont parmi les plus importantes d’Europe.

Si c’était moi… je prendrais un carnet pour dessiner, mon ipad pour lire l’actualité et pour voir pour mes photographies, je prendrais mes écouteurs pour écouter de la musique, mes crayons pour dessiner, mes lunettes de soleil, tous mes bijoux portugais, je prendrais de la laine et mes aiguilles à tricoter pour n’importe quelle éventualité, et mon iphone pour communiquer avec le monde.

Joana Vasconcelos

O que levava?#esefosseeu

Posté par RTP sur jeudi 7 avril 2016

Posted: avril 8th, 2016
Categories: Fun, Portugal
Tags: , , ,
Comments: No Comments.

Toutes les familles méritent d’être célébrées!

A l’occasion de la Journée internationale pour l’égalité des familles, parents, enfants, ados, grands-parents, parrains, marraines, proches aidant-e-s, ami-e-s, de 0 à 99 ans, sont invité-e-s à célébrer ensemble lors de Familles en Fête la diversité familiale autour d’activités ludiques et créatives, parce que chaque famille est unique et mérite d’être célébrée.

L’association 360-groupe Homoparents, l’association faîtière Familles arc-en-ciel, l’association Bloom and Boom et l’Ecole des parents organisent cette journée Familles en fête à Genève le samedi 30 avril de 11h à 18h30 à l’Ecole Active (Route de Malagnou 39bis) qui a pour objectif de sensibiliser les uns et les autres aux problématiques rencontrées selon les structures familiales ou les contextes sociaux et juridiques.

Cette journée se fait en partenariat avec la Ville de Genève et plusieurs associations et institutions travaillant avec les familles.

Au programme

Création de plusieurs grandes peintures participatives; construction de maquettes pour les enfants; atelier d’initiation au récit; contes; gym intergénérationnelle, rallye pour petit-e-s et grand-e-s et bien plus encore.

Genève sa gueule, projet de la Ville de Genève, qui fait beaucoup parler de lui en ce moment, sera en outre présent pour capturer les portraits de cette diversité familiale de 12h à 15h

Découvrez le programme dans son intégralité et toutes les informations pratiques sur le site internet: http://www.familles-en-fete.ch

Des moments seront également prévus pendant la journée pour permettre aux familles et aux professionnel-le-s travaillant avec la jeunesse et les familles d’échanger sur les enjeux, les difficultés, les questionnements et les besoins des familles grâce à un dispositif d’échanges mis à disposition par l’association Bloom and Boom.

Programme et plus d’informations sur cette journée…

Posted: avril 5th, 2016
Categories: Bons plans, Quotidien
Tags: , , , ,
Comments: No Comments.