miglimpo - à genève, du détail, du sens et de l'engagement

Author News Archive

Ces touristes n’ont pas aimé Genève et le font savoir sur internet!

Genève est une ville touristique. Alors que l’écrasante majorité des touristes apprécient notre ville, son lac, sa tranquillité, certains en revanche ont détesté leur visite dans la cité du bout du lac. Et ils sont bien décidés à le faire savoir sur internet et sur les réseaux sociaux.

Il suffit de se rendre sur des sites tels que Trip Advisor ou sur les commentaires de Google Maps pour trouver des perles. Les prix élevés en Suisse sont souvent pointés du doigt, mais certains touristes, après avoir été abreuvés d’image d’Epinal de notre ville, se montrent en revanche déçus de la réalité.

Monument par monument, je vous propose de visiter notre ville avec d’autres yeux, à savoir ceux des touristes qui ont décidé que Genève n’était pas une ville qui méritait pas le détour.

Le Lac Léman

« Les cygnes nageaient au milieu des déchets »
Le lac avait plein de verre et de déchets flottants et il n’y a aucun WC public. Il y a tellement de beaux lacs dans le monde. Si vous pensez que celui-ci est beau, c’est que vous n’avez jamais vu de lac avant.
Adam, Vancouver (trip advisor)

« Nul »
C est un lac moche, rien de particulier, rien de beau et rien d’impressionnant. Les lacs d’Evian et d’Annecy sont plus beaux. A oublier.
Victor, France (trip advisor)

La Cathédrale Saint-Pierre

« à fuir »
Je vous déconseille d’y aller, c’est une perte de temps. En plus de cela, c’est un quartier mal fréquenté.
Jason, France (trip advisor)

« Tu ne perdras rien »
Elle n’est pas spécialement belle. Monter sur la tour coûte 5 ou 6 francs et la vue n’est pas aussi impressionnante que celle de Zurich ou de Berne. Regarde la depuis dehors, c’est suffisant.
Fatima, Espagne (trip advisor)

« Décoration très pauvre »
Si tu es habitué à voir des églises décorées, tu trouveras que les églises en Suisse n’ont rien à voir.
Lisandra, Portugal (trip advisor)

Le Jet d’eau

« Consterné »
Je lis les commentaires et je suis étonné, je le vois en ce moment-même et je suis consterné: Comment peut-on trouver beau un simple jet d’eau, d’autant plus quand il est le symbole d’une ville? Il faut vraiment que cette ville n’ait vraiment rien à offrir d’autre. Ville anonyme, un peu sale et négligente.
Mario, Italie (trip advisor)

« Un jet d’eau… comme c’est intéressant!!! »
J’en ai vu des meilleurs dans n’importe quel centre commercial de Madrid.
Javier, Munich (trip advisor)

« Bof »
Je ne sais même pas pourquoi ça existe.
Karl, Allemagne (trip advisor)

« La vraie chose est décevante »
On est mieux de continuer à vénérer le Jet d’eau à partir des vidéos publicitaires et touristiques. La vraie chose est décevante.
Inconnu, Montréal (trip advisor)

Le Mur des Réformateurs

« Mauvais point »
mur-des-reformateurs-trip-advisorJ’espère qu’en d’autres occasions, ces tentes ne sont pas toujours là.
Eugenio, Espagne

« Aucun intérêt »
Ces statues sont austères et laides… Ceci dit, elle sont bien le symbole du protestantisme: froid, statique, lourd, triste, sans personnalité.
Inconnu, France

ONU

« Payer pour visiter des bureaux »
Pas grand chose à dire… Vous paierez l’entrée pour avoir le plaisir de visiter les bureaux où des gens travaillent.
Lilly, Royaume-Uni

« Visite annulée »
Certains touristes asiatiques étaient près de pleurer. Heureusement, le Musée de la croix rouge est juste en face.
Inconnu, Vaud

Tour du Molard

« Une tour dans une rue »
Un truc devant lequel tu passes en allant ailleurs.
Inconnu, Dublin

Horloge fleurie

« On s’y ennuie beaucoup »
Nous avons du mal à croire que beaucoup de gens la prennent en photo. On peut trouver mieux chez Interflora.
John, Royaume-Uni

« Très surfait »
Maintenant que chaque rond point est décoré d’une « oeuvre d’art giratoire », cela n’a plus grand intérêt.
Delphine, France

Posted: octobre 5th, 2016
Categories: Genève
Tags: , , , ,
Comments: 5 Comments.

Voir Genève et courir

Je n’ai jamais été très sportif, vraiment pas. Ce n’est que depuis l’été 2015 que j’ai commencé à courir régulièrement. Cette nouvelle passion est surtout liée à l’envie de se s’écarter, le temps d’une course de 45 minutes, de tous ces objets connectés qui hantent notre quotidien. La course est un moment égoïste où l’on pense à soi, où nos pensées laissent libre cours à l’imagination.

Au mois de mai 2016, j’ai décidé d’allier ces courses à mon envie de connaître l’ensemble du territoire genevois, au travers de ses zones urbaines, de sa campagne, de ses villes et de ses villages. Le principe était clair: visiter l’ensemble des communes du Canton de Genève. L’aller s’est fait systématiquement depuis Le Lignon (où je vis) à la course (ou plus rarement en marchant dans les moments de repos) et le retour se faisait en transports publics. J’ai également pu parfois visiter plusieurs communes le même jour en organisant le trajet au préalable.

Entre les mois de mai et de juin, j’ai ainsi couru près de 202 kilomètres à travers le Canton de Genève.

Retrouvez toutes les photos dans l’album Facebook (public) qui récapitule mon passage à travers l’ensemble des communes du Canton de Genève.

course-geneve

Posted: juillet 13th, 2016
Categories: Genève, Quotidien
Tags: , , , ,
Comments: No Comments.

L’incendie de Fort McMurray à l’échelle lémanique

L’incendie de Fort McMurray au Canada est hors de contrôle. Les proportions que cette catastrophe naturelle a prise sont incroyables: 161’000 hectares brûlés, près de 100’000 personnes évacuées qui ne pourront rentrer chez elles que dans plusieurs semaines, voir des mois. Le brasier pourrait doubler de taille d’ici quelques jours. L’Etat d’Alberta qui subit depuis des décennies l’exploitation pétrolière au travers de ses sables bitumineux, fait face cette fois-ci à un défi qu’elle n’arrivera à relever que grâce au soutien des éléments naturels (la pluie et une accalmie des vents) qu’il a jusqu’ici méprisée. L’ironie du sort.

Cet incendie transposé à l’échelle romande fait froid dans le dos. Les 1610 kilomètres carrés qui ont déjà brûlé, représentent une surface équivalente au Canton de Genève et à une grande partie du Bassin lémanique vaudois. Une évacuation similaire chez nous concernerait donc près d’un million de personnes.

fortmcmurray_-bassin-lemanique

Posted: mai 9th, 2016
Categories: Genève
Tags: , , , , , ,
Comments: No Comments.

Révolution des Oeillets: le geste de Celeste Caeiro qui changea tout

Celeste Caeiro travaillait à l’époque de la Révolution dans un restaurant de la rue Braacamp, près de la Place Marquis de Pombal à Lisbonne. Le restaurant avait été inauguré le 25 avril 1973 et commémorait ce jour-là sa première année d’ouverture. Les gérants prévoyaient ainsi d’offrir un œillet à chaque cliente et un verre de Porto aux clients. Ce jour, malgré tout, comme se déroulait le coup d’état et que la situation était agitée dans la capitale portugaise, le restaurant décida de rester fermé. Les gérants demandèrent aux employés de rentrer chez eux et de prendre les œillets puisqu’ils ne pouvaient plus rien en faire. Chaque employé pris donc un bouquet d’œillets rouges qui se trouvaient dans l’entrepôt du magasin.

Rentrant à la maison, Celeste pris le métro jusqu’au Rossio et se dirigeait vers le Chiado, où elle tomba directement sur les chars des révolutionnaires. S’approchant d’un des chars, elle demanda à un soldat ce qui se passait. Celui-ci lui répondit: « Nous allons vers le Carmo pour emprisonner Marcelo Caetana (premier-ministre). C’est une révolution! ».

Le soldat lui demanda alors une cigarette, mais Celeste qui ne fumait pas, n’en avait pas. Celeste voulut donc lui acheter quelque chose à manger mais tous les magasins étaient fermés à 8h30. La seule chose qui lui restait à offrir était donc son bouquet d’œillets. Elle lui dit: « Si vous voulez, prenez cet œillet, cela s’offre à n’importe qui après tout ». Le soldat accepta et le mit immédiatement dans le canon de son fusil. Celeste continua à donner ses œillets à tous les soldats qu’elle rencontrait, du Chiado jusqu’à l’Eglise des Martyrs.

Rising — Aakash Odedra [ STEPS ]

Extrait de www.vernier.ch

Rares sont les danseurs capables de remplir la scène à eux seuls et de capter l’attention du public toute une soirée ; Aakash Odedra est l’un eux. Au cours des dernières années, le Britannique à l’énergie débordante qui avait suivi une solide formation de danse indienne classique s’est tourné vers diverses techniques de danse contemporaine pour devenir un artiste au vocabulaire gestuel d’une extrême variété. Rien d’étonnant donc à ce que les chorégraphes les plus divers aiment se laisser inspirer par Aakash Odedra. Le programme Rising, qu’il présente désormais en Suisse, ressemble à une pochette-surprise : il rassemble des oeuvres taillées sur mesure et signées par les grands noms de la chorégraphie. La soirée est complétée par une de ses propres créations, car le talent d’Odedra ne se limite pas à la seule interprétation

Date
Vendredi 15 avril à 20h

Lieu
Salle du Lignon
Place du Lignon 16
1219 Le Lignon

Description du prix
Plein tarif = CHF 30.-
AVS, AI, chômeurs, étudiants = CHF 20.-
Carte 20ans/20frs, carte gigogne = CHF 17.-
Enfants de moins de 10 ans = CHF 10.-

Posted: avril 15th, 2016
Categories: Agenda
Tags:
Comments: No Comments.