Dieudonné, non merci!

Le Conseil d’Etat a refusé d’interdire la venue de Dieudonné à la suite de l’affaire qui a secoué récemment la France (le comique – pas drôle – a en effet invité M. Faurisson sur scène). La position de l’exécutif genevois est surprenante à l’heure où le conflit au Proche-Orient permet à bon nombres d’antisémites de cracher toute leur haine dans l’indifférence. Il suffit de lire des commentaires postés ci et là sur des médias en ligne pour s’apercevoir que beaucoup de gens attribuent les propos de Dieudonné à de la liberté d’expression. Choquant! Je me souviens il y a quelques années que Patrice Mugny avait refusé de louer une salle de la Ville à l’artiste: plein de gens s’étaient rebellés contre cette décision, à tel point que le magistrat vert avait été obligé de faire machine arrière. Malheureusement. Dieudonné a continué depuis à tenir des propos choquants, à tel point, qu’il est devenu la nouvelle égérie du Front National.

Nul doute que le Conseil d’Etat aurait pu jouer un rôle similaire à celui de Patrice Mugny en allant cette fois-ci jusqu’au bout d’une décision nécessaire. On n’invite pas un négationniste avéré sur scène quelque soit l’argument, sans en subir les conséquences.

Posted: janvier 10th, 2009
Categories: France, Genève, Politique
Tags: , , , ,
Comments: 2 Comments.
Comments
Comment from Eric - 11 janvier 2009 at 20:13

Ce provocateur de Dieudonné attise à discrétion les bas instincts humains, il fait de la provocation haineuse son fond de commerce…toujours est-il qu’il ne laisse certainement pas indifférent, il est navrant, extrême dans ses propos, et il prend un malin plaisir à distiller son fiel malodorant…moi qui le trouvait bon comédien dans le film « Le derrière », je dois admettre que ce garçon me révulse… l’interdire ou le boycotter fera hélas toujours débat et faire débat, c’est en quelque sorte le servir…En 1968, on pouvait lire « il est interdit d’interdire » mais doit on accepter que l’irrespect et la haine aient pignon sur rue sur le seul prétexte de la liberté d’expression?…A méditer en tous cas…

Comment from gauchedecombat - 12 avril 2009 at 18:56