miglimpo - à genève, du détail, du sens et de l'engagement

Voici ce que cette artiste contemporaine portugaise prendrait avec elle si elle était une réfugiée…

Joana Vasconcelos est sans doute l’une des artistes portugaises parmi les plus connues actuellement. Ses œuvres ont pour problématique principale la femme et sa place dans le monde. Elle recouvre ses œuvres d’un tricot particulier et coloré. Son travail artistique le plus célèbre est Marylin, un paire d’escarpins à talons de plus de deux mètres composée uniquement de casseroles et couvercles utilisés au Portugal comme marmite à riz.  Elle avait notamment présenté ses travaux à l’intérieur même du Château de Versailles en juin et septembre 2012.

joana-vasconcelos-versailles Le Portugal  a décidé de s’engager plus fortement aux côtés de l’Allemagne sur l’accueil des réfugiés, notamment pour inverser une croissance démographique extrêmement faible et pour repeupler l’intérieur du pays qui a souffert d’une émigration massive depuis les débuts de la crise économique de 2009.

Ce que je prendrais avec moi si j’étais réfugiée?

RTP, la chaîne de télévision publique, a décidé de lancer une brève série d’émissions « E se fosse eu » (Et si c’était moi) qui demande à des célébrités portugaises d’expliquer ce qu’elles prendraient comme matériel, souvenirs ou biens avec elles si elles venaient à quitter le pays en tant que réfugiées. La réponse de Joana Vasconcelos a fait un véritable buzz au Portugal, dans un pays où la différence entre les plus riches et les plus pauvres, sont parmi les plus importantes d’Europe.

Si c’était moi… je prendrais un carnet pour dessiner, mon ipad pour lire l’actualité et pour voir pour mes photographies, je prendrais mes écouteurs pour écouter de la musique, mes crayons pour dessiner, mes lunettes de soleil, tous mes bijoux portugais, je prendrais de la laine et mes aiguilles à tricoter pour n’importe quelle éventualité, et mon iphone pour communiquer avec le monde.

Joana Vasconcelos

O que levava?#esefosseeu

Posté par RTP sur jeudi 7 avril 2016

Posted: avril 8th, 2016
Categories: Fun, Portugal
Tags: , , ,
Comments: No Comments.

Toutes les familles méritent d’être célébrées!

A l’occasion de la Journée internationale pour l’égalité des familles, parents, enfants, ados, grands-parents, parrains, marraines, proches aidant-e-s, ami-e-s, de 0 à 99 ans, sont invité-e-s à célébrer ensemble lors de Familles en Fête la diversité familiale autour d’activités ludiques et créatives, parce que chaque famille est unique et mérite d’être célébrée.

L’association 360-groupe Homoparents, l’association faîtière Familles arc-en-ciel, l’association Bloom and Boom et l’Ecole des parents organisent cette journée Familles en fête à Genève le samedi 30 avril de 11h à 18h30 à l’Ecole Active (Route de Malagnou 39bis) qui a pour objectif de sensibiliser les uns et les autres aux problématiques rencontrées selon les structures familiales ou les contextes sociaux et juridiques.

Cette journée se fait en partenariat avec la Ville de Genève et plusieurs associations et institutions travaillant avec les familles.

Au programme

Création de plusieurs grandes peintures participatives; construction de maquettes pour les enfants; atelier d’initiation au récit; contes; gym intergénérationnelle, rallye pour petit-e-s et grand-e-s et bien plus encore.

Genève sa gueule, projet de la Ville de Genève, qui fait beaucoup parler de lui en ce moment, sera en outre présent pour capturer les portraits de cette diversité familiale de 12h à 15h

Découvrez le programme dans son intégralité et toutes les informations pratiques sur le site internet: http://www.familles-en-fete.ch

Des moments seront également prévus pendant la journée pour permettre aux familles et aux professionnel-le-s travaillant avec la jeunesse et les familles d’échanger sur les enjeux, les difficultés, les questionnements et les besoins des familles grâce à un dispositif d’échanges mis à disposition par l’association Bloom and Boom.

Programme et plus d’informations sur cette journée…

Posted: avril 5th, 2016
Categories: Bons plans, Quotidien
Tags: , , , ,
Comments: No Comments.

Pourquoi dit-on « un renversé » en Suisse romande pour un café au lait?

Il suffit d’aller en France Voisine, à quelques kilomètres à peine de la Suisse, et de demander un (café) renversé pour se rendre compte du nom cocasse donné au café au lait en Romandie. De Genève à Fribourg ou encore de Délémont à Sion, comme vous le savez, on ne vous renversera pas votre boisson chaude dessus. On préparera un café long auquel on vous ajoutera du lait (renversé clair ou foncé). Mais finalement pourquoi ce nom original?

La réponse n’est pas si facile à trouver. Les variations de nom pour le café changent certes beaucoup d’un pays à l’autre, d’une région à l’autre même parfois. Pourtant, si l’on compare le nom donné au café au lait dans les régions adjacentes de la Suisse romande, on voit très vite que le renversé ne trouve aucune origine chez nos voisins les plus proches.

Suisse alémanique: Schale
France: Café au lait
Italien: Caffè latte
Allemagne: Milchkaffee
Autriche: Kaffee Melange

On trouve néanmoins des ressemblances avec le nom donné au café au lait aux Pays-Bas et à plus rarement à Vienne:

Pays-Bas: Koffie verkeerd
Vienne: Kaffee Verkerhrt

Verkehrt (herum) signifie « inversé, à l’envers » dans ces deux langues.

Dans ces (cafés) renversés, l’explication est toujours la même: le renversé est un café au lait où les proportions lait-café sont … renversées/inversées justement, soit 60% de lait pour 40% de café. En Suisse romande, cette proportion n’est évidemment pas toujours respectée de même que la préparation mentionnée dans le glossaire romand. Ce dernier estime en effet que le café doit être versé dans le lait et pas l’inverse!

Quant à savoir pourquoi ce terme a été importé en Suisse… Selon le site lexiconplanet, la première attestation du terme date de 1968. Il semble s’agir d’un calque de l’allemand Kaffee verkehrt, mais comme ce terme est inexistant en Suisse alémanique,nous ne saurons pas comment et pourquoi il a été importé en Suisse romande.

 

 

Posted: mars 25th, 2016
Categories: Genève, Quotidien, Suisse
Tags: , , ,
Comments: 1 Comment.

Très Alp’ain Genève

Quand un réseau de boulangeries savoyardes fait le chemin inverse de la frontière et s’installe à Genève, c’est rare et il faut le souligner. Cela donne Très Alp’ain Genève, une boulangerie – ou plutôt « un créateur de gourmandises » – avec des produits que l’on retrouve plus souvent de l’autre côté de la frontière qu’en Suisse.

Oui, il y a une vie matinale en dehors du traditionnel escargot à la vanille et le croissant complet. Très Alp’ain propose de nombreux gâteaux, dont un gâteau de savoir, des salades, des sandwichs, des tartelettes diverses et variées, des meringues, des brioches au chocolat, etc. La boulangerie s’est installée entre les Grottes et la Servette, à l’endroit même où se trouvait auparavant une pizzeria brésilienne.

4.90 chf, c’est le prix de la formule petit-déjeuner. Pour ce prix, vous avez le droit à un renversé, un petit verre de jus d’orange frais (!) et surtout un excellent croissant ou pain au chocolat. Pour être totalement honnête, je suis rarement satisfait par la qualité des pains au chocolat en Suisse: il manque soit un goût de beurre, soit du croustillant, soit les deux d’ailleurs. Le pain au chocolat de Très Alp’ain était tout à fait convenable et répondait enfin à ces exigences.

Avec l’hepia – l’école d’ingénieurs – juste à côté, l’endroit offre des sandwichs divers aux étudiants qui y viennent en nombre le matin, ainsi que des bruschettas (16.90 chf)  et des salades (18 chf) pour midi. Des formules à emporter sont proposées où le prix est quasiment divisé par deux par rapport au prix sur place. La salade du jour à 17.90 est offerte avec un café.

L’endroit propose également des brunchs le samedi et dimanche pour 24.90 chf. Je ne les ai pas vu et vous ferait peut-être un retour un jour!

Un lieu populaire, à proximité des Grottes, un quartier qui manquait jusque là d’une boulangerie agréable pour se retrouver le matin.

TrèsAlp’ain Geneve
Adresse : Rue de la Servette 31, 1201 Genève
Téléphone :022 910 47 60
Horaires : Ouvert aujourd’hui · 06:00–20:00

Posted: mars 23rd, 2016
Categories: Bons plans, Genève
Tags: , , , , , , ,
Comments: No Comments.

RIE III: Genève n’est pas Vaud

Sur RIE III (la troisième réforme de l’imposition des entreprises), la différence entre Vaud et Genève? Elle est politique et essentielle. Vaud c’est le compromis comme principe, une méthode basée dès le départ sur la recherche de consensus, un PS fort et un Conseil d’Etat avec des personnalités parmi les plus emblématiques de Suisse romande (Pierre-Yves Maillard ou Pascal Broulis).

Genève, c’est un PLR qui se voit gagner devant le peuple quelque soit le taux choisi et un ministre PDC, Serge dal Busco, en difficulté et cherchant la bénédiction de son principal allié politique. Au niveau des « compensations sociales », le Canton de Vaud augmentera les allocations familiales, etc. à hauteur de 200 millions, un véritable Etat Providence en regard de la faible proposition de 50 millions de la FER. Alors quelles compensations à Genève? L’Entente trouvera de toute façon que l’état social du bout du lac est déjà bien trop généreux, même sans ces compensations!

La cerise sur le gâteau à Genève? Une gauche sous-représentée au Grand Conseil et au Conseil d’Etat qui ne fait pas peur le moins du monde à la majorité écrasante de la droite (souvent) élargie. La gauche risque également de voir s’évanouir ses espoirs de voir la rue se révolter, le sujet étant hautement technique et ses conséquences paraître bien lointaines pour la population.

Le Président du PLR est totalement dans cet état d’esprit: c’est à la gauche de faire un effort.

 

se réjouit du vote très clair des vaudois sur RIE III et espère que la gauche genevoise en comprendra le message.

Posté par Alexandre De Senarclens sur dimanche 20 mars 2016

Pour le PS genevois, il faut négocier.

Face au résultat du scrutin vaudois sur la Réforme fédérale de l’imposition des entreprises (RIE III), Sandrine Salerno appelle le Conseil d’Etat genevois à ouvrir de réelles négociations.

Posté par Parti socialiste Genève sur dimanche 20 mars 2016

Posted: mars 21st, 2016
Categories: Genève, Politique
Tags: , , ,
Comments: No Comments.