Posts Tagged ‘ville de genève’

Chut! Les étrangers ont voté (et ils vont continuer)

En allant rendre visite à mes parents, un détail posé sur la table, m’a questionné sur la démocratie semi-directe qui fait la fierté de notre pays. Ce détail, c’était leur enveloppe de vote pour les votations du 28 février.

Mes parents vivent en Ville de Genève et n’ont pas le passeport suisse. Pourtant, ils vont être appelés à voter en 2016 sur des sujets primordiaux, notamment sur la politique culturelle de la Ville de Genève. Le MAH d’abord, puis les coupes dans la culture votées par la l’Entente élargie du Conseil municipal dans un deuxième temps.

Le fait que des étrangers résidant en Suisse depuis 8 ans au moins,  puissent s’exprimer sur des sujets importants est réjouissant. Ces étrangers suivent de près la politique municipale qui les concerne directement et profitent des prestations de la Ville de Genève. Mes parents se sont intéressés à cette votation, ont suivi scrupuleusement les positions prises par les partis, en ont parfois discuté ensemble avec leurs amis dans le même cas qu’eux, s’interrogeant parfois sur l’un ou l’autre mot d’ordre.

Est révolu le temps où ces derniers recevaient des enveloppes de vote sans vraiment savoir ce qu’elles représentaient et pourquoi on les leur avait adressées. Le fait de pouvoir s’exprimer régulièrement – avec la nouveauté des 2 tours pour les exécutifs, l’année 2015 a été riche en participation civique – les a sans doute poussé à ne plus considérer au fil du temps que le vote n’était ni un cadeau offert par les Suisses, ni un droit comme un autre, mais une obligation, un signe clair de leur citoyenneté communale.

Les étrangers veulent contribuer au renforcement de notre démocratie. La question de la nationalité n’a absolument rien à voir dans ce débat. A l’inverse, faudrait-il retirer la nationalité aux Suisse qui ne participent jamais à une quelconque élection ou votation? Bien évidemment, c’est absurde. Le vote et l’expression de la volonté générale est avant tout une question de citoyenneté, sentir que l’on fait partie d’une communauté et que notre voix comptera, est un pas incroyable. C’est construire une identité commune, des projets communs, au delà de la nationalité.

Force est aussi de constater que le droit de vote municipal a été accordé et manque passablement de cohérence dans un canton comme Genève où les compétences et les sujets sont imbriqués. Les étrangers peuvent s’exprimer sur la culture au niveau municipal, mais ne peuvent pas soutenir ou s’opposer aux crédits de la Nouvelle Comédie, votée par le Grand Conseil. Les étrangers peuvent s’exprimer sur les rues piétonnes de la Ville mais ne pourront pas voter en faveur ou contre la Traversée de la Rade.

La démocratie n’est pas un concept figé qui doit rester inchangé. Il faut refonder la démocratie, la participation. Oser l’étendre et la renforcer. On le voit partout en Europe, les partis qui appellent à davantage de participation citoyenne vont de succès en succès en Europe. Plus ce concept est évolutif, plus il sera inclusif, plus il sera fort. Pourquoi ne pas accorder le droit de vote cantonal aux personnes d’origine étrangère qui vivent depuis plus de 8 ans en Suisse? Pourquoi ne pas l’accorder dès 16 ans? Pourquoi ne pas abaisser les quorums ou le nombre de signatures nécessaires pour les référendums ou initiatives populaires? Ces questions à défaut d’avoir eu des réponses dans le cadre de la Constituante genevoise, méritent un débat non figé sur la nature de la démocratie, la manière dont nous la concevons et dont nous voulons qu’elle progresse encore, ici et ailleurs.

Posted: février 27th, 2016
Categories: Genève, Politique, Suisse
Tags: , , , , , , ,
Comments: No Comments.

Pourquoi ne pas installer la Constituante à la Salle Centrale?

Il ne reste que 4 jours avant l’élection de la Constituante. Le taux de participation est bas (21% ce mercredi)… et pourtant! Si l’on considère que 4% des gens voteront encore jeudi et vendredi et que 5% voteront dimanche, on arrive à un taux de 35% environ soit peu éloigné des 40% des élections au Grand Conseil en 2005.

Se posent maintenant les premières questions techniques. Où siéger? Le Conseil d’Etat a décidé d’organiser la première assemblée constituante bien au fond de notre Ville, au CICG, vers la place des Nations. Pour le côté lugubre, c’est réussi. Une sorte de punition collective pour 80 personnes.

L’assemblée constituante aura son mot à dire et se réunira où elle le désire par la suite. Plusieurs lieux sont envisagés. Voici quelques unes de mes propositions: celle-ci pourrait siéger sur la Rive Droite, pour changer (Saint-Gervais?). Le meilleur endroit serait encore la Salle Centrale de la Madeleine, à proximité de la vieille-ville, du Molard et des rues basses. Idéal pour ne pas vexer ni le Grand Conseil ni le Conseil municipal qui se maintiendraient ainsi dans la ville haute et pourraient ainsi continuer de regarder avec dédain ce nouveau parlement qu’ils considèrent croupion…

La politique, ça continue cette semaine!

Cette semaine qui vient de s’écouler fût longue en politique. Mercredi, j’ai en effet présidé la première assemblée générale des Verts ville de Genève depuis mon élection. Un moment important pour le comité, puisque nous présentions une initiative populaire municipale en préparation depuis plusieurs mois. Un cinquantaine de personnes y ont assisté et ont accepté à l’unanimité de la lancer fin août/début septembre. L’idée de cette initiative est de créer 200 zones piétonnes à Genève à proximité d’endroits où se trouvent des personnes fragiles (écoles, hôpitaux, EMS, lieux d’enseignement, etc.).

J’ai été surpris de voir cette information autant relayée par la presse. J’ai été contacté par de nombreux médias et ai expliqué notre démarche politique. Notre initiative ne laisse personne indifférent. Ce sont nos partenaires « naturels » que je compte rencontrer ces prochaines semaines afin de voir s’ils souhaitent nous rejoindre sur ce combat. Au vu des réponses de M. Lathion (PDC) et de Simon Brandt (PRD) dans la Tribune de Genève, je compte également ouvrir la discussion avec leurs partis respectifs. Les Libéraux fidèles à eux-mêmes trouvent toutes les excuses possibles à chaque fois que l’on parle de zones piétonnes (« ce sont des coupe-gorges » a même dit Alexis Barbey).

Invité à Genève à Chaud, je me suis également emporté contre le président du TCS qui est revenu avec son concept flou de « complémentarité des modes de transports », une manière de dire que le TCS défend systématiquement la voiture dans un contexte politique où les pouvoirs publics essayent de développer les transports publics, les mobilités douces, etc.

Jeudi, j’ai eu la chance énorme de devenir tonton. Ma soeur a en effet accouché de Mattéo.

Demain lundi, je prête serment au Conseil municipal, suite à la démission d’Anne Pictet! Cette nouvelle expérience politique en ville de Genève sera sans aucun doute bien différente de celle de Corsier où j’ai eu la chance de siéger au Conseil municipal en 2003 et 2004!

Ma première séance de comité des Verts ville de Genève

Hier soir, j’ai présidé le premier comité des Verts ville de Genève. Les enjeux de la réunion n’étaient pas des plus relevants, il s’agissait surtout d' »une rentrée des classes », l’occasion d’expliquer le fonctionnement du comité aux nouvelles et aux nouveaux.

Les nouveaux membres sont curieux et motivés à l’idée de développer la section ville de Genève des Verts. Ils n’ont d’ailleurs pas leur langue dans la poche, savent ce qu’ils veulent et n’hésitent pas à se contredire, à proposer et à affirmer. Que de plaisir donc pour cette première réunion. J’ai pu m’en donner à cœur joie entre des « chuuuuts » et des « s’il vous plaît, soyez brefs sinon on est encore là à minuit ». Malgré tout, nous avons fini à 22h30, ce qui n’est pas si mal!

Le comité a élu la vice-présidente par acclamation, Valérie Bourquin, ainsi que les autres membres du bureau!

Posted: novembre 28th, 2007
Categories: Genève, Politique, Quotidien
Tags: , ,
Comments: No Comments.

Président des Verts de la ville de Genève

Ce matin en me réveillant, j’avais une humeur étrange. Hier soir, l’assemblée générale des Verts m’a élu par 49 voix sur 54 à la présidence de la section des Verts ville de Genève. Après avoir été secrétaire politique et assistant parlementaire, je dois dire que j’avais une sensation bizarre de soudain me retrouver « président ».

Evidemment, il ne s’agit que de la section Ville de Genève des Verts et ce mandat de deux ans ne sera pas traversé par des élections municipales. La tâche se cantonnera donc principalement à un travail interne.

Néanmoins, au vu des attentes des membres de la section et du nouveau comité, ces deux ans sont un moment charnière pour les Verts de la Ville de Genève et il existera de nombreux défis. Il s’agira de consolider la section et de la mettre à la hauteur de ses 6000 électeurs et de ses 320 membres. Je souhaite que la section profite de sa croissance électorale et de l’augmentation significative de ses membres pour être une force de proposition et un acteur incontournable de la vie politique en Ville.

En somme, une tâche qui me plaît d’autant plus car les personnes qui composeront le comité me paraissent toutes compétentes et motivées.

Posted: novembre 15th, 2007
Categories: Genève, Politique, Quotidien
Tags: , , ,
Comments: 1 Comment.