Posts Tagged ‘votation’

Attention aux apparences: Le PDC est un parti conservateur et religieux

Le PDC n’est pas le parti du « Tout le monde, il est beau, tout le monde il est gentil ». C’est un parti conservateur et religieux qui préfère une fiscalité rétrograde à l’égalité et au mariage pour tous.

Le 28 février prochain, l’initiative populaire discriminatoire «Pour la famille et le couple – Non à la pénalisation du mariage» va inscrire dans la Constitution le fait que le mariage civil n’est réservé en Suisse qu’aux couples composés d’une femme et d’un homme. Tout cela en douce, de manière pernicieuse, puisque l’initiative porte principalement sur la fiscalité des familles. Cela empêchera de fait toutes les dernières avancées en Suisse vers le mariage pour les personnes de même sexe.

On a tendance à l’oublier, le Parti démocrate-chrétien n’est pas le parti lisse dans lesquels nous pourrions mettre toutes nos destinées en sécurité et où celles-ci cohabiteraient dans un parfait équilibre. Le PDC est un parti qui a un agenda politique très lié aux questions religieuses. Dans les cantons urbains, il a certes évolué pour se retrouver à la gauche du PLR, mais il en est tout autrement dans les cantons ruraux et alpins qui représentent la majorité de son électorat et où il écrase tous ses concurrents. Il y mène une politique peu égalitaire à l’égard des femmes, de la communauté LGBT, des étrangers ou encore de toute personne qui sort de la norme considérée comme admise.

Récemment encore, il a interdit à ses membres d’être contre son initiative discriminatoire soumise au peuple Suisse en février. À Genève, pas mieux! La section cantonale s’est prononcée en faveur de cette initiative.

J’étais à titre personnel déçu par la position de ce parti que je considérais à beaucoup d’égards proches de la modération et du consensus auquel je suis attaché.
Je suis désormais en colère.

Posted: décembre 29th, 2015
Categories: Genève, Suisse
Tags: , , , ,
Comments: No Comments.

Pas de fumée sans feu. Un projet de loi pour corriger tout ça.

Le groupe des Verts au Grand Conseil va déposer un projet de loi dès la prochaine plénière afin de combler le vide juridique actuel qui permet malheureusement de nouveau de fumer dans les lieux publics. C’est ce qu’a annoncé Emilie Flamand, la cheffe de groupe, dans plusieurs médias. Ce nouveau projet de loi répond au souhait de la majorité, à savoir pouvoir profiter d’un air (plus) pur dans des endroits de vie.

Les conséquences de l’arrêt du tribunal fédéral énervent la majorité des gens, dans nos entourages, sur internet et les blogs, dans les cafés, qui ne comprennent pas qu’une décision populaire soit invalidée après avoir été appliquée pendant 3 mois!

Evidemment, les Libéraux et l’UDC traînent désormais des pieds et commencent à être les partis officiels de la fumée, au vu de leurs prises de position respectives. La tranche du gâteau à se partager est néanmoins fine: seulement 20% des gens contre l’interdiction à Genève… est-ce l’ambition électorale de ces deux partis réunis? Les Libéraux nous prouvent que la liberté telle qu’ils la conçoivent, n’existe que pour un petit nombre: pouvoir enfumer, pouvoir polluer sans ménagement les rues de Genève, pouvoir rouler en 4X4, etc. .

On peut espérer que tous les autres partis politiques accepteront d’ajouter cet objet à l’ordre du jour de la prochaine plénière, qu’ils le renvoient en commission ou même mieux… qu’ils le votent directement! En somme, ce serait un acte courageux que la majorité de la population verrait comme une marque d’attention de ses élus à son égard.

Posted: octobre 2nd, 2008
Categories: Genève, Politique
Tags: , , , , , , ,
Comments: No Comments.

Patatras! On peut de nouveau fumer à Genève!

Malgré une volonté claire de la population (79% de OUI), l’interdiction de fumer dans les lieux publics est supprimée, à la suite d’une arrêt du Tribunal Fédéral. Cette décision est néanmoins compréhensible: le Conseil d’Etat a souhaité passer par une ordonnance et non pas par une loi, proposée en bonne et due forme au parlement. Le résultat de cette votation sur la fumée dans les lieux publics ne faisait de doute pour personne, déjà plusieurs mois avant le vote de février. On peut reprocher au département de M. Unger une inaction affligeante d’autant plus que l’arrêt du Tribunal Fédéral était pendant et que sa décision se devinait.

Comme me le faisait remarquer un collègue radical, qu’un des moteurs de ce recours, M. Soli Pardo, est membre de l’UDC. Après un résultat aussi claire lors de la votation, il faut avouer que remettre en cause une telle décision populaire en utilisant un problème juridique, est plutôt étonnant. Les membres du parti agrarien ont souvent été moins pointilleux quand il s’agissait de la naturalisation par les urnes.

Une chose est sûre, certains restaurateurs vont revenir en arrière. Espérons que leur nombre soit très faible. A titre personnel, je ne me rendrai pas dans des restos qui reviendront sur l’interdiction! Et vous?